Des études scientifiques récentes ont démontré le mode d'action des cellules souches mésenchylmateuses dans le traitement de MICI et leur intérêt thérapeutique.

StemT propose des cellules souches mésenchymateuses (CSM) fraiches (non congelées) hétérologues issues de tissus adipeux.
PetStem

Protocole
Le mode d'administration le plus efficace est la voie intrapéritonéale (IP) à raison de 2 injections, sous anesthésie générale,  de CSM PetStem à 1 mois d'intervalle. Répétition d'une injection trimestrielle en fonction de la sévérité.

Il est aussi possible d’injecter par voie intraveineuse (IV). Voir l'étude Merino et al, 2015. Pour autant, les CSM injectées en IV vont principalement être séquestrées dans les poumons, les reins et le pancréas. Une très faible partie atteindra le colon. Par ce mode d'action, c'est l'effet trophique lié à la sécrétion de facteurs paracrines qui est visé.

Mécanismes d'action
La littérature scientifique a solidement démontré les actions anti-inflammatoires (Iyer et al, 2008, Anti-inflammatory effects of MSC) et immunorégulatrices des CSM (Carrade et al, 2016, Immunomodulation by Mesenchymal Stem Cells in veterinary species).

Les CSM sont biens connues pour leur utilisation en réparation tissulaire mais seulement environ 5% d'entre elles vont pouvoir se différencier en cellules d'intérêt.

Baraniak et al, 2010 décrivent les effets paracrines et trophiques des CSM liés à une sécrétion active de facteurs de croissance, de cytokines et autres molécules impliquées directement ou indirectement dans les processus de réparation tissulaire. De plus, injectées dans un environnement inflammatoire, les CSM vont savoir s'adapter et sécréter des cytokines et facteurs anti-inflammatoires. Ces caractéristiques sont en faveur d’une utilisation thérapeutique dans les MICI.

Dans l'article de Castelo et al, Intraperitoneal but Not Intravenous Cryopreserved Mesenchymal Stromal Cells Home to the Inflamed Colon and Ameliorate Experimental Colitis, Plos One, 2012, une injection intra-péritonéale d'une dose de 5 M/KG de CSM entraine:
- une réduction de la perte de poids
- une protection de tissus de la lamina propria
- une réduction de l'inflammation des parois intestinales
- une réduction de la production de TNFα et IL-1β dans le colon
- une augmentation de la production IL-10 et VGEF et activation de duTGF-β (Takeyama et al, 2017)
- une immuno-régulation via production de lymphocytes T régulateurs


Lanzoni MICI IBD cellules souches
Source: Lanzoni et al, Inflammatory bowel disease: Moving toward a stem cell-based therapy, World Journal of Gastroenterology, 2008

Effets attendus
L'utilisation des CSM injectées par voie intra-péritonéale favorise:
- la cicactrisation des parois intestinales (15 jours de suivi)
- la diminution des symptômes cliniques
- Augmentation du poids de 4-15% (42 jours de suivi)

Sécurité
Les injections de CSM félines en intra-péritonéale sont bien tolérées (Parys et al, Safety of Intraperitoneal Injection of Adipose Tissue-Derived MCS in Cats, 2016).
Comme le préconise l'European Medcines Agency, StemT met en oeuvre des contrôles qualité au cours de la production pour assurer la stérilité et la qualité fonctionnelle de ses produits finis.

Real Time Web Analytics